ARANSI

Quand le stress s’en mêle, tout s’emmêle !

Octobre 2017 - numéro 13

ARANSI

Résolument Humoristique - Les RH avec une vision décalée

Partager sur Facebook
Partager sur LinkedIn

A chaque jour suffit son stress ! Réunions, émotions, burn-out, … autant de domaines dans lesquels le stress s’invite et parfois nous submerge. Mécanisme à l’origine de notre survie, l’évolution de notre société en a fait un nouvel ennemi de notre bien-être. C’est la rentrée, alors venez (re)-découvrir en 3 étapes comment vous en faire un allié sans vous laisser déborder.

 

Christine COUTANT

Vidéo du mois - To stress or not to stress ?

 
 

 

Alors que je traite de la newsletter du mois passé, je me surprends à évoquer le stress du personnel en réunion.
Alors que j’assiste dernièrement à une conférence passionnante sur l’épuisement professionnel, l’intervenante insiste sur les effets du stress dans ce mécanisme.
Alors que je prépare un atelier sur la gestion de la réclamation clients, revoici le stress qui fait surface !

Décidemment !
En tant que coach, je suis sensible à la synchronicité et l’intrusion du stress dans ces différents domaines m’invite à m’interroger personnellement et à m’y intéresser plus profondément.
Je vous convie ce mois-ci à venir parcourir cette réflexion avec moi…

Mais d’abord, le stress, c’est quoi exactement ?
« Le stress est la réponse non spécifique de l'organisme à tout stimulus auquel il est soumis » (selon la définition donnée par Hans Selye en 1926).
Ou mieux encore, un ensemble de réactions de notre corps face à une situation nouvelle ou menaçante.

C’est avant tout un mécanisme archaïque enclenché par notre premier cerveau (reptilien) pour assurer notre survie. L’Homme primitif évoluant dans un milieu hostile devait être en mesure de réagir quasi instantanément à toute menace extérieure.
Nulle pensée ou réflexion derrière le stress, juste 3 réactions possibles : lutte (fight), fuite (flight) ou arrêt (freeze).

J’entends déjà certains parmi vous réagir (peut-être sous stress) : « Comment ! Vous êtes en train de me dire que c’est un mécanisme archaïque qui me gâche ainsi la vie ? ».

Et bien… oui, en quelque sorte !

Je nuancerais plutôt en vous répondant que c’est notre absence de conscientisation du stress qui affecte le plus souvent notre existence. Notre société est en pleine évolution et induit une pression de plus en plus forte sur les individus, pression qui peut être interprétée par certains comme une vraie menace extérieure à l’origine d’un stress important.

En effet, comme toutes les bonnes choses, le stress s’apprécie à petites doses. On parle de « eustress » ou « bon stress ».
L’hypothalamus génère de l’adrénaline et du cortisol très utiles pour mobiliser l’attention et préparer le corps à l’action. Une fois que le mécanisme est enclenché, il est aussi régulé par l’hippocampe et le niveau de stress retombe : il s’agit de stress aigü connu par exemple des orateurs comme le trac (bouche sèche, mains qui tremblent, …).
Seulement voilà, quand une personne perçoit son environnement comme une source de danger permanent, elle vit un stress permanent et le système ne parvient plus à s’autoréguler. La boucle qui assure la retombée du stress ne fonctionne plus car elle n’en a pas le temps et l’individu fonctionne alors en roue libre. On parle de « distress » ou « mauvais stress » : il s’agit du stress chronique connu des victimes du burn-out.
Le corps n’a plus le temps de prendre le repos nécessaire à sa régénération et il s’épuise. L’esprit s’affole et les émotions surviennent en pagaille accompagnées de pensées peu rationnelles qui influencent les comportements. En bref, c’est le chaos !

« Super ! mais qu’est-ce que j’en fais maintenant ? »

J’y viens justement…
Prendre conscience de votre stress, de votre niveau de stress et de ses conséquences (bonnes ou mauvaises) sur vous est LA première étape de votre chemin pour sortir du stress.
Cela suppose une action d’envergure :
(RE)APPRENDRE A VOUS ECOUTER !
Notre corps est un excellent indicateur de notre stress car il nous envoie des signaux physiques qu’il est important d’apprendre à décoder : troubles du sommeil, troubles digestifs, troubles musculo-squelettiques (TMS).
Notre entourage est quant à lui souvent un indicateur complémentaire significatif de notre niveau de stress : « tu es irascible en ce moment, on dirait que tu es prêt(e) à bondir sur le premier venu ! ».
Attention aux conséquences d’un stress prolongé qui peuvent êtres considérables si elles ne sont pas perçues au moment propice : maladies cardio-vasculaires, diabète, etc.

Une fois ce travail réalisé, vous abordez la deuxième étape : l’identification de la ou des causes à l’origine de votre stress.
Cette étape vous permet de comprendre les origines de votre stress et donc d’agir au mieux sur ses facteurs déclenchants.

Enfin, n’oubliez pas de penser à vous, de répondre à vos besoins (donc de les identifier au préalable) et de vous ressourcer à travers toutes les activités qui vous régénéreront quotidiennement.

Parce que ce sont les Hommes qui font la richesse de l’entreprise, ARANSI, à travers ARANSI ACADEMY, vous accompagne à titre individuel dans vos prises de conscience, l’identification de vos facteurs de stress et la détermination de vos besoins pour valoriser votre Capital Humain !
N’hésitez pas à nous contacter.

 
 
 
 

Copyright © ARANSI